Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Rendre au peuple, à nous tous, la richesse de notre pays !

S'il y a une leçon à tirer du premier tour de la primaire du PS, c'est bien le désaveu de la politique gouvernementale, même par les citoyens les plus motivés dans leur soutien au PS.
Avez vous vu comment les médias libéraux se déchaînent contre sa proposition de revenu universel ? C'est la critique des dépenses créées par la généralisation à toute la population en omettant de dire que la première étape  (revalorisation du RSA et les jeunes) c'est l'équivalent des cadeaux aux entreprises à travers le CICE et que le financement existe à partir du moment où le choix est fait d'arrêter les cadeaux au patronat. C'est ce symbole, les jeunes plutôt que le patronat qui a séduit.
Mais creusons un peu cette proposition. Il y a urgence à ce que les étudiants, les jeunes en formation, les jeunes à la recherche d'un emploi, aient le moyen de vivre et pour eux ce serait une très bonne nouvelle. Mais il y a aussi des jeunes qui bossent. Vont ils subitement voir leurs ressources baisser le jour de leurs 25 ans en perdant leur revenu universel qui se cumulera avec leur salaire ? Plus probablement, cela n'arrivera pas car les salaires tiendront compte de ce revenu universel ; c'est donc les patrons qui s'y retrouveront et ce serait une nouvelle forme de CPE ! Décidément, la volonté d'aménager le capitalisme des socialistes ne changera pas et les patrons s'en servent !
Il faut toucher au sacré cout du capital
Oui l'argent du CICE peut être utilisé pour les jeunes : une allocation d'autoomie pour les jeunes en formation mais la suite dépend d'un vrai statut du salarié avec une sécurité d'emploi ou de formation.

Catégories : Au fil des jours Lien permanent 1 commentaire

Commentaires

  • Oui et puis ce revenu étant universel les Bettancourt, Mulliez, Boloré et Cie le toucheraient aussi.
    Du grand n'importe qui !

Écrire un commentaire

Optionnel