Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • "Déserts médicaux" : l'urgence d'une approche nouvelle

    La situation actuelle est connue et dramatique : avec le départ à la retraite des derniers médecins généralistes formés avant la mise en place du numerus-clausus, de plus en plus d'habitants des villes et des campagnes n'ont plus de médecins traitants ! Le débat est sur la place publique. Mais ce n'est que l'aspect le plus visible !
    Comment et pourquoi cette situation ? Quelles solutions ? Ce qui suppose quelques mots sur le système de santé souhaité et les transformations nécessaires de la formation.

    Lire la suite

    Catégories : Au fil des jours, santé Lien permanent 0 commentaire
  • Débattre et rassembler pour redonner espoir en la gauche avec la candidature de Jean Luc Mélenchon

    Vous avez vu ma carte de voeux : " Votre salut est entre vos mains, votre délivrance ne dépendrait que de vous si vous saviez bien vous entendre tous ...". Jean Meslier, ce précurseur du communisme, écrivait cela il y a bientôt quatre siècles ! La bourgeoisie a remplacé la noblesse ... mais l'oppression de ceux qui ne possèdent pas les richesses de notre monde perdure sous des formes changeantes avec le temps, mais avec toujours les inégalités, avec toujours le dédain de ceux qui prétendent savoir pour les autres, tout simplement parce qu'ils se sont accaparés les lieux de décision.
    Et sans doute avec encore plus d'inégalités ! Les progrès scientifiques, techniques ont fait qu'on vit mieux qu'au XVIIème siècle mais ce progrès est très inégalement réparti : d'après l'ONG OXFAM "Depuis le début du XXIe siècle, la moitié la plus pauvre de la population mondiale a bénéficié de seulement 1 % de l'augmentation totale des richesses mondiales, alors que les 1% les plus riches se sont partagé la moitié de cette hausse. La France n’échappe pas à cette tendance puisque les 10% les plus riches ont accaparé 54% de l’augmentation des richesses entre 2000 et 2015.
    Si nous savions bien nous entendre ...
    Le feu est là
    Les élections présidentielles approchent. Voulons nous en France un remake des élections américaines, un remake de 2002 avec un second tour Fillon/Le Pen ? Serions nous la gauche la plus bête de la planête ?
    Le PS a montré l'échec de sa politique de compromission ! Il a désespéré notre peuple.
    Le seul espoir du changement cette année, c'est la candidature de Jean Luc Mélenchon.
    Alors, vous allez me dire : pas d'accord sur ça, ça ou ça. Oui, évidemment, moi aussi, je ne suis pas d'accord avec tout son programme. Je l'ai écrit ici d'ailleurs et je ne renie rien de ce que j'ai écrit. Je vais peut être d'ailleurs vous faire ici dans quelques jours la critique de son programme santé : car j'en ai des critiques ... mais ce programme est tellement meilleur que celui des Fillon/Le Pen
    Déjà, il veut changer la constitution : rien que cela, avec son élection, ouvrirait des possibilités nouvelles démocratiques et permettrait de discuter les points sur lesquels on a des désaccords !
    Et puis, il veut une autre répartition des richesses, et ça c'est essentiel pour lutter contre la misère ; il est du côté des salariés et ça c'est important pour reconnaître le travail ; il est pour les services publics et ça c'est important pour que l'on puisse mieux vivre ensemble, éduquer nos enfants, nous soigner ...; il veut mettre fin à des politiques européennes antidémocratiques fondées sur la loi de la concurrence, la mise en concurrence des peuples et ça, c'est important pour la paix et la solidarité.
    Alors, ne faisons pas la fine bouche ! Tous ensemble on peut faire la campagne, faire connaître ses propositions, enrichir les idées communes ou moins partagées par le dialogue et surtout redonner espoir. Car tous ensemble, on peut y arriver : c'est 99% de la population française qui a intérêt à son élection !
    Rassemblons, rassemblons ! Bien au delà de la France Insoumise, mais avec les militants de la France Insoumise, avec les militants communistes, avec tous ceux qui veulent un pays de justice sociale, un pays où il fait bon vivre, sans exclusive, sans arrière pensée, ce qui n'empêche pas de continuer à débattre et le PCF l'a dit : il fera une campagne autonome car il a des propositions à faire connaître. Le débat, c'est la garantie d'un vrai mouvement démocratique et une condition nécessaire pour redonner l'espoir qui manque tant ! Ne faisons pas une campagne petits bras ! Tous ensembles !

    Catégories : Au fil des jours Lien permanent 0 commentaire