Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Soulagement et horreur

Soulagement à la découverte des résultats nationaux : les Françaises et les Français ont su montrer leur refus de la haine, de la xénophobie.
Horreur à la découverte des résultats des Ardennes : plus de 49 % pour le parti de la haine et dans le Pas de Calais, mon département d'origine, il est majoritaire. Comment la misère peut elle conduire à la haine alors que si souvent elle s'accompagne de tant de solidarité ? La perte de tout espoir ? L'écoute aveugle d'un discours démagogique contre le système dont la candidate de la haine s'est bien abstenue de préciser qu'il s'agit du système capitaliste, elle qui serait prête surtout à défendre les patrons français contre les étrangers, plutôt qu'à défendre les salariés ? La carte du vote FN recouvre la carte des territoires oubliés de la République, le vote Macron se concentrant plus sur les grandes métropoles : regardez la carte des résultats dans le Nord. C'est particulièrement démonstratif : Macron en tête dans le centre du département, la métropole lilloise et la Le Pen à l'est et à l'ouest.
Et malheureusement, ce ne sont pas les politiques libérales que nous annonce le nouveau président de la république qui vont arranger les choses. Si on ne fait rien, le principe du libéralisme, c'est que l'argent va à l'argent et donc l'économie se développe là où ça va déjà bien ! Pas de quoi revitaliser les territoires oubliés ! Et en plus, il va s'en prendre au droit du travail, comme si cela allait créer de l'activité pour embaucher ! Et faire un pas de plus vers la fiscalisation de la sécu, alors que c'est bien dans les entreprises, dans les lieux de créations de richesse qu'il faut trouver les sous, des sous qui, sinon, partent dans les paradis fiscaux ou les poches des actionnaires : je parle évidemment essentiellement là des grandes entreprises, celles qui ont les moyens de faire de "l'optimisation fiscale" ...
On s'est débarrassé de la xénophobe hier. L'heure est maintenant à la lutte et au rassemblement, dans la rue et dans les urnes pour que Macron n'ait pas de majorité et pour que sa principale opposition soit une gauche écologique, sociale, démocratique, une gauche de transformation sociale, une gauche porteuse de propositions et d'espoir ! C'est ce message de combativité, de rassemblement et d'espoir qu'il nous faut porter dès ces élections législatives !

Catégories : Ardennes, Au fil des jours Lien permanent 0 commentaire

Écrire un commentaire

Optionnel