Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Au fil des jours - Page 2

  • "Capitalexit ou catastrophe"

    couv_3067.png

    Ce livre de Lucien et Jean Sève est un stimulant profond de la réflexion à mettre entre toutes les mains. On peut ne pas être d'accord avec tout mais ce livre a le grand mérite d'aborder sous une forme simple les questions complexes de l'avenir de l'humanité. Rédigé sous la forme d'entretiens entre Lucien Sève, philosophe marxiste connu et son fils, historien, il est un appel à la mobilisation pour sortir de ce capitalisme destructeur des hommes et de la nature : sinon, nous allons vers une catastrophe écologique et anthropologique ! Avec un grand souci pédagogique, le rendant abordable par tous, il explique ce qu'est le communisme, rien à voir avec l'utilisation de ce mot faite à propose des anciens régimes des pays de l'Europe de l'Est, ce que sont le capitalisme, la lutte des classes, donne l'avis des auteurs sur les forces politiques de la vraie gauche en France. On ne peut qu'approuver, la nécessité que toutes ces forces dialoguent, la place assignée à chacune dans la compréhension des enjeux de la catastrophe annoncée, à défaut de capitalexit.
    Leur critique du PCF est intéressante. On regrettera, mais on le savait, qu'elle se fasse de l'extérieur. Tous ces communistes "de coeur" qui ont quitté le parti communiste ont contribué à son affaiblissement, un des principaux freins à une activité à la hauteur des enjeux actuels - capitalexit ou catastrophe ! Il est d'ailleurs intéressant de voir que tout en récusant la forme parti, ils réinventent une structure nationale dont le fonctionnement parait plus simple à décrire qu'à mettre en pratique !
    Mais on retiendra l'importance de la notion de campagne dans la durée, sur la sécurité emploi formation en particulier.
    Enfin, j'ai été frappée par l'importance qu'ils donnent à la Coordination Nationale des Comités de défense des Hôpitaux et Maternités de proximité.
    Bref,  un livre qui ouvre à la discussion !

    Catégories : Au fil des jours Lien permanent 0 commentaire
  • Pourquoi est il dangereux de privatiser la SNCF ?

    Le gouvernement veut nous faire croire que ce n'est qu'une question de statut. Mais ce qui anime les cheminots dans cette grève, c'est l'intérêt général : Jean Pol nous explique pourquoi à partir de l'exemple allemand.

    Catégories : Au fil des jours Lien permanent 0 commentaire
  • La grève des cheminots c'est une question d'intérêt général !

    Privatiser la SNCF, c'est appauvrir notre pays !
    Des explications avec ces vidéos réalisées par Jean Pol


    Catégories : Ardennes, Au fil des jours Lien permanent 0 commentaire
  • Les retraités se mobilisent avec les salariés des EHPAD !

    Huit cent personnes devant la préfecture cette après midi pour dire non à l'augmentation de la CSG : le mépris affiché par le gouvernement pour des retraités accusés d'être des privilégiés, alors que ce même gouvernement a supprimé l'impôt sur la fortune (ISF) et n'arrête pas les cadeaux aux riches, est insupportable !
    La manifestation est partie rejoindre les salariés des EHPAD en grève aujourd'hui pour protester contre leurs conditions de travail et surtout la maltraitance vis à vis des personnes âgées du fait du manque de moyens.


    L'intersyndicale des retraités a publié récemment un texte pour le droit à compensation de la perte d'autonomie assuré à 100% par la sécurité sociale et préconise la mise en place d’un vaste service public de l’aide à l’autonomie regroupant et intégrant progressivement une partie de l’existant actuel, avec des personnels à temps plein (pour celles et ceux qui le souhaitent), plus nombreux, mieux formés, plus  qualifiés et mieux reconnus socialement. Vous pouvez retrouver ce document en cliquant ici.
    La CGT distribuait un tract annonçant les futures mobilisations ardennaises : le 22 (RV à 13 h sur la place de la préfecture) dans le cadre du mouvement national lancé par les fonctionnaires et qui s'étend à l'image de la casse qu'engage le gouvernement actuel et le 24 pour défendre les hôpitaux ardennais (10h devant l'hôpital de Sedan).
    Les métallos étaient là aussi. La presse locale du jour vante les emplois créés chez PSA, histoire de se rappeler que la région a financé des formations dans cette entreprise dont les profits sont connus et qui licencie parallèlement à ses embauches, histoire de diminuer sa masse salariale, alors même que le conseil régional casse tout ce qui est formation qualifiante.

    Catégories : Ardennes, Au fil des jours Lien permanent 0 commentaire