Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ardennes - Page 5

  • Premier mai

    Prochain rendez-vous de luttes le jeudi 9 mai - 13 h 30 - Préfecture des Ardennes


    Catégories : Ardennes Lien permanent 0 commentaire
  • Avec Ian Brossat, l'Europe des gens contre l'Europe des patrons

    Le 26 mai ce sont les élections européennes. Pourquoi voter pour la liste du PCF conduite par Ian Brossat ?
    Répondons à quelques questions simples :
    - Faut il sortir de l'Europe ? Ce n'est pas l'Europe la cause de tous nos maux, mais le capitalisme ! Alors oui, les traités européens sont au service du capitalisme, pas au service du peuple. Il faut les changer. D'ailleurs, un seul parti s'est toujours prononcé contre les traités européens, tous : le Parti Communiste Français.
    Tout doit être fait pour construire le rapport de forces en Europe permettant de renégocier ces traités, et la France a un poids important dans les négociations.
    - Que faire tout de suite ? Car on a besoin de concret, tout de suite, pas de tout remettre au jour où on arrivera à renégocier les traités. D'autant plus que mettre en œuvre des changements peut aider à construire le rapport de forces permettant de renégocier les traités.
    La formidable puissance de création monétaire de la Banque Centrale Européenne pourrait servir à alimenter un fond pour le développement des services publics et la transition écologique. On pourrait par exemple, pour être dans le domaine qui me passionne, la santé, financer avec ce fond, les investissements dont nos hôpitaux, nos maisons de retraites ont besoin, financer un grand plan de création de centres de santé dans chaque bassin de vie, plutôt que de laisser les communes se faire concurrence entre elles pour attirer des médecins libéraux, financer la mise en place, avec tout ce que cela comporte de recherche dans l'organisation, de formations, d'un grand service d'aide à domicile pour les personnes âgées ou handicapées (le fonctionnement étant évidemment à charge des départements et de l'assurance maladie, mais quelle augmentation de qualité !). La création d'un tel fond est compatible avec les traités actuels.
    L'Europe, cela parait loin, donne une idée d'impuissance. Mais comme le rappelait Francis Wurtz, ancien député européen, dans L'Humanité de ce lundi, la directive européenne sur laquelle s'est appuyé Macron pour justifier l'ouverture totale de la SNCF à la concurrence a failli être rejetée par le parlement européen à 24 voix près, sur 704 votants. Un ou deux députés par pays de plus contre cette directive, même pas dans tous les pays, et cette ouverture à la concurrence n'aurait pas eu lieu. Alors, ça vaut le coup d'aller voter !
    Enfin cela va de soi, mais cela va mieux en le disant : les communistes sont internationalistes. La solidarité de la bourgeoisie mondiale n'est jamais prise en défaut ! La solidarité des "petits" ne doit pas être en défaut non plus : l'Europe doit être ouverte et les migrants dignement accueillis.
    Venez discuter avec Marie-Hélène Bourlard le mercredi 24 avril à 18 h salle de Nevers à Charleville-Mézières

    Catégories : Ardennes Lien permanent 0 commentaire
  • Entrevue avec un conseiller de Madame Buzyn

    Socrate disait "je sais que je ne sais rien". Mais le conseiller de la ministre de la santé, comme d'ailleurs le directeur de l'unité territoriale des Ardennes de l'ARS, est plus fort que Socrate ou tout du moins le pense, car il sait ce qui est bon pour l'organisation du système de santé dans les Ardennes ! Triste suffisance pour masquer l'incompétence !
    A l'occasion de la venue de Mme Buzyn dans le département pour signer le Pacte Ardennes, une délégation du comité de défense des l'hôpitaux et de responsables syndicaux des personnels hospitaliers a été reçue par un conseiller de la ministre, accompagné du directeur de l'ARS des Ardennes. En moins de 24 h nous avions organisé un rassemblement de soutien à l'occasion de laquelle a été faite cette vidéo.
    La délégation ne comptait pas obtenir de résultats, simplement redire l'incroyable dégradation des soins, la souffrance du personnel et son opposition à la fusion des hôpitaux. Mais les réponses ont été caricaturales : ils préparent l'avenir et eux savent. Alors que les hôpitaux ont précisément deux problèmes, celui des moyens financiers et celui des injonctions (liées à la volonté d'économie, mais aussi à la volonté de favoriser le secteur privé) venues de l'extérieur pour organiser le travail ou plutôt le désorganiser.
    Le service public : connaissent pas ! Dans le Pacte Ardennes, il y aurait le financement de maisons de santé. La copine les reprend pour dire notre attachement aux centres de santé. La réponse fuse : oui bien sur il faut les deux et le discours reprend, ne parlant que des maisons de santé, avec un exemple particulièrement scandaleux : une aide financière pour créer une maison qui va permettre de regrouper des médecins généralistes déjà installés, bref de l'argent public qui n'aura même pas l'avantage d'attirer de nouveaux médecins !
    Le projet de loi de santé est discuté à partir de la semaine prochaine à l'assemblée nationale. Le gouvernement vient de déposer un amendement ... pour rassurer le secteur privé. Les hôpitaux de proximité seront vidés de leurs services actifs, mais donneront un outil de travail aux médecins libéraux !

    Catégories : Ardennes, santé et protection sociale Lien permanent 2 commentaires